BOUNTY KILLER VICTIME D’ESCROCS NUMERIQUES

BOUNTY KILLER VICTIME D'ESCROCS NUMERIQUES 1

prépare des actions en justice contre des escrocs qui utilisent son nom sur les réseaux sociaux.

Le vétéran du est victime d’une série d’usurpations d’identité et d’escroqueries auxquelles il a dû faire face ces derniers temps. Alors que l’artiste est probablement entièrement concentré sur son prochain album, King of Kingston , il a dû faire face à des individus sans scrupules essayant de profiter de son travail acharné et de son nom populaire.

L’affaire est devenue si importante pour le chanteur jamaïcain qu’il a recruté un avocat jamaïcain bien connu, Christopher Townsend, pour l’aider à préparer une plainte officielle auprès de l’Unité de cybercriminalité de la Jamaïque.

Une grosse arnaque grâce à Facebook

Dans un communiqué de presse officiel, et son manager Paul « Bankey » Giscombe ont expliqué plus en détail les circonstances de l’arnaque, qui vise à soutirer de l’argent à des promoteurs et des fans sans méfiance. Dans ce communiqué de presse, ils ont également révélé au moins un profil Facebook qu’ils soupçonnent d’être à l’origine des crimes.

« Un utilisateur en particulier sur Facebook a prétendu être l’artiste, Bounty Killer, et aurait tenté de solliciter de l’argent au nom de l’artiste/manager »

Alors que la page Facebook officielle de compte un peu plus de 40 000 abonnés, la page incriminée en compte un peu moins de 7 000.

Son avocat a également révélé que sur la base de ce que Bounty a été dit jusqu’à présent, les escrocs demandent des sommes allant de 1 500 $ à 200 000 $. Townsend a également déclaré que l’Unité jamaïcaine de lutte contre la cybercriminalité avait des liens et des traités juridiques avec les États-Unis, le Canada et l’Angleterre.

YOUTUBE VA SUPRIMER UNE OPTION SUR LES VOTES 2

YOUTUBE VA SUPRIMER UNE OPTION SUR LES VOTES

MAVADO CLASSE UNE AFFAIRE DÉLICATE 3

MAVADO CLASSE UNE AFFAIRE DÉLICATE